22 mars 2012

Marmelade d'orange du fainéant

J'adore la marmelade d'orange anglaise, celle qui se répand si voluptueusement sur des muffins anglais ou des scones généreusement imbibés de "clothed cream" à l'heure du thé: Tout cela me rappelle les vacances en famille passées sur l'Ile de Jersey, il y faisait froid mais les vaches y étaient si belles et la crème si bonne que ce temps frisquet fut bien vite oublié (il faut croire que toute jeune déjà manger était pour moi bien plus important que de me baigner! En plus l'eau ça mouille ce qui n'est pas le cas de la crème quand elle est suffisamment épaisse, donc ya pas à discuter...)

Le problème par contre avec tout ce qui est marmelades et autres confitures c'est qu'à la maison on arrive absolument pas à manger tout ce que je produis: Les pots s'entassent dans la réserve d'année en année et  cela devient un vrai problème à la longue! Je me suis donc promis de ne faire désormais que des mini-productions: du 3 pots maximum, oui ça peut paraitre ridicule mais c'est ça ou faire une croix sur la confection de confitures!

Or se lancer dans la production de marmelade d'orange (la vraie, l'anglaise) avec le temps que ça prend, tout ça pour 3 pots c'est bof bof !  Je me suis donc rabattue sur cette recette de fainéante qui est prête en 3 temps 3 mouvements et dont le résultat - bien que très éloigné de la marmelade anglaise traditionnelle - est néanmoins des plus honorable: Un bon gout d'orange fraiche avec une petite pointe d'amertume en fin de bouche, tout ce qu'il faut à l'heure du thé ou pour accompagner un bon gâteau au chocolat amer...

Donc pour réaliser 2 pots de marmelade d'orange du fainéant il vous faut:




Essayer de sélectionner des oranges contenant peu de pépins et non traitées puisqu'on va utiliser les zestes dans la recette. On commence donc par prélever les zestes des oranges et du citron à l'aide d'un économe, le tout en prélevant le moins possible de la partie blanche du dessous.

Ensuite on retire cette fameuse partie blanche qui donnerait trop d'amertume à la marmelade pour ne garder que la chair des oranges et du citron. Cette chair on la coupe en cubes grossiers (tout en retirant la partie blanche au centre et les pépins s'il y en a) et on jette le tout dans le mélangeur du robot en y rajoutant les zestes grossièrement hachés.  On broie le tout quelques secondes en fonction "pulse" pour obtenir une bouillie d'agrumes très grossière...

Puis on pose une casserole sur la balance et on y verse la préparation que l'on pèse: On rajoute ensuite l'équivalent de 80% du poids obtenu en sucre. Dans mon cas j'ai obtenu 600 g de pulpe de fruits, j'ai donc rajouté 600 x 0,8 = 480 g de sucre au total dont la moitié de sucre à confiture et l'autre moitié de sucre blanc classique.

Le sucre à confiture est simplement du sucre auquel on a additionné de la pectine ou un autre gélifiant (caroube, etc.). L’intérêt c'est de pouvoir obtenir des confitures bien gélifiées même en les cuisant peu longtemps, ce qui permet de préserver le goût et la couleur des fruits. Par contre lisez bien les étiquettes: Certains industriels ont réussit à mettre de l'huile de palme dans leur sucre, donc choisissez ceux qui n'en contiennent pas!

 On place ensuite la casserole sur le feu et on porte à ébullition. Petit truc de grand mère: On peut ajouter une noisette de beurre pour éviter d'avoir à écumer la confiture. Cuire 20 minutes à petits bouillons puis ajouter l'huile essentielle de mandarine hors du feu.

Verser dans des pots à confiture préalablement décontaminés (je les passe 15 minutes dans mon cuiseur vapeur ou bien à la cocotte minute). Vissez les couvercles sur les pots et retourner le tout quelques minutes pour stériliser le couvercle, ensuite redresser les pots et attendre au moins 24h pour que la gélification soit complète...

Voila il ne vous reste plus qu'a vous lancer d'urgence dans la confection des scones ou d'un très bon gâteau au chocolat pour  tester votre production  ;)  personnellement j'aime cette petite note amère en fin de bouche, mais si ce n'est pas votre cas il vous suffit de diminuer la proportion de zestes (voir de ne pas en mettre du tout !)

Bon appétit à tous les fainéants... :p




4 commentaires:

Marie Caroline a dit…

Tiens, c'est pareil à la maison : impossible de consommer toutes les confitures que je prépare ! Alors je les offre ;)
Je testerai ta recette sans les zestes, ça sera une bonne façon de profiter du bon goût des agrumes, car point de marmelade pour moi, je suis trop sensible à l'amertume.
Bonne journée Lolounette !

Tarte-en-Cuisine a dit…

Oui l'accumulation des pots de confiture semble être un autre signe de la présence d'une Cuisinista dans la maison :)

Dis moi ce que tu penses de cette recette très simple, moi j'apprecie particulièrement ce gout marqué d'orange fraiche qu'on perd un peu quand on fait plus cuire la confiture...

griotte a dit…

je l'ai faite ce week-end et c'est un régal . Je n'ai pas mis les zestes, zhom ne raffolant pas de l'amertume. Le goût d'orange fraîche est effectivement bien plus prononcé que dans une confiture d'oranges "classique" et c'est vraiment délicieux.
Bravo pour ton blog, tout est alléchant, les explications, les photos, les vidéos ... je le trouve très accueillant, on s'y sent bien ! ...d'ailleurs, il m'a semblé apercevoir des asperges, j'y vais de ce pas ...

Tarte-en-Cuisine a dit…

Merci beaucoup pour les gentils commentaires :)
Pour la confiture d'orange c'est vrai qu'elle est elle est très fruitée, ca change du goût habituel, il faudra que j'essaye moi aussi sans les zestes pour voir la différence...

Enregistrer un commentaire

N’hésitez pas à laisser un petit mot ;)

Fourni par Blogger.
Blog contents © Tarte en Cuisine 2010. Blogger Theme by Nymphont.