23 mai 2012

Beignets au levain anti-déprime...

Que ceux et celles qui n'ont jamais été déprimés après une semaine de pluie discontinue me lancent la 1ere pierre!   Mais la je n'en peux plus de toute cette eau: Le jardin est transformé en piscine, les fleurs qui venaient juste de sortir ploient sous le poids des gouttes, les jeunes pousses du jardin se font méticuleusement ratiboiser par des armées de gastéropodes et les rongeurs qui détestent apparemment l'eau autant que moi se sont réfugiés dans les serres ou ils se régalent de mes semis...

Trop c'est trop, il me fallait d'urgence un remontant puissant pour conjurer cette morosité ambiante, donc aboulons les beignets, ça urge! Mais évidemment pas n'importe quels beignets, j'avais envie de quelque chose de moelleux, léger et délicat, en gros une copie des beignets du Krispy Kreme. Bien sur cela ne dira pas grand chose à ceux qui n'ont jamais eu la chance de déguster un doughnut de cet enseigne nord-américaine, mais croyez moi question beignet c'est du haut de gamme, j'en bave rien que d'y penser.

Leur recette est bien entendu ultra-secrète, j'ai donc piqué celle des beignets au levain que Jane donne sur son excellent blog "au Levain", que j'ai remise à ma sauce (car je suis généralement incapable de suivre une recette sans la modifier, c'est pathologique). Mais à la vue de ses photos je me suis dit que ça ne devait pas être très loin des beignets du Krispy Kreme et j'avais bien raison !

Si les ingrédients sont à peu de chose près les mêmes que dans sa recette je n'ai cependant pas procédé de la même façon en ce qui concerne le mélange et le pétrissage: J'ai pour ma part mélangé 250g de Farine T65 du Manitoba (Farine canadienne riche en gluten dont j'ai déjà parlé dans plusieurs autres billets), 200g de farine à pâtisserie T45, 7 g de sel, 4g de levure sèche de boulangerie et 65g de sucre. J'ai ensuite sablé 50g de beurre à température ambiante dans ce mélange, c'est à dire que j'ai écrasé le beurre mou dans la farine entre mes doigts jusqu'à ce qu'il disparaisse sous forme de sable.

Dans un autre récipient j'ai ensuite pesé 220g de lait que j'ai passé 30  secondes au micro-onde pour le faire revenir à température ambiante, j'ai ensuite rajouté un œuf et 100g de levain liquide et j'ai mélangé. J'ai alors incorporé ces liquides à ma préparation de farine et j'ai mélangé à la spatule, puis j'ai pétri le tout 10 minutes à la main (je suis fâchée avec mon Kitchenaid ces temps ci, il est tombé en panne de façon sournoise il y a quelques semaines et bien que je l'ai réparé depuis je n'ai plus envie de l'utiliser: il m'a énormément déçue, j'aurais jamais cru ça de lui comme quoi faut jamais faire trop confiance à l'électroménager !).

Une fois la pâte bien lisse le l'ai laissé lever 2h au chaud dans mon four en position étuve (dans un récipient couvert), après quoi je l'ai étalée à une épaisseur d'environ 1cm. A l'aide d'un emporte piece j'ai découpé des disques de 12cm de diamètre au centre desquels j'ai découpé un autre disque de 5cm (j'ai utilisé un bouchon de bouteille de lait pour ce faire). J'ai déposé les beignets et les "trous de beigne" (comme disent les québecois) sur des grands plateaux entre 2 feuilles de papier sulfurisé pour 1h de levée à température ambiante. En tout j'ai pu faire 12 beignets en ré-étalant les chutes de pâtes pour tout utiliser (et bien sur 12 "trous de beigne").

Dans l'intervalle j'ai préparé le glacage composé de 3 cuillères à soupe d'eau chaude, 20g de beurre fondu, une pincée de sel, un trait de concentré de citron et 130g de sucre glace (j'ai également ajouté un peu d'extrait de vanille maison) . Au bout d'1h j'ai fait frire les beignets à 180° dans une sauteuse contenant environ 3 cm d'huile : attention ça va très vite, je me suis laissé surprendre plusieurs fois au début ce qui a donné quelques beignets trop cuits (mais tout aussi délicieux que les autres  je vous rassure !). J'ai réservé ma production sur du papier absorbant et une fois qu'ils étaient bien égouttés j'ai trempé une des faces dans le glaçage au sucre.


Mon petit truc: Ces beignets se congèlent très facilement, une fois refroidis il suffit de les aligner sur une tôle à pâtisserie et de les placer quelques heures au congélateur. On peut ensuite les stocker verticalement dans une boite ou un sac et les sortir à l'unité au fur et à mesure des envies: Ils se décongèlent en 30-40 secondes au micro-onde où ils retrouveront instantanément leur moelleux. Pour ma part je les congèle même pour les manger le lendemain car leur goût et leur texture inimitable sont alors parfaitement conservés...

Et voila il ne vous reste plus qu'a morde dans ces délicieux beignets encore tièdes tout en contemplant la pluie qui tombe: Qu'elle tombe, nous on est à l’abri et  parés en anti-dépresseur pour un bon petit moment :)

8 commentaires:

Damiendec a dit…

Appétissants ces beignets! Je pense essayer aussi prochainement. Toujours Bertinet pour le pétrissage?

Tarte-en-Cuisine a dit…

Je confirme qu'ils sont excellents: j'ai du me retenir pour ne pas en avaler une demi douzaine!

Oui pétrissage Bertinet, par contre la pâte est un peu sèche pour que ca soit pleinement efficace surtout à la fin, elle ne colle pas assez. Il faudrait peut être tester une méthode de pétrissage adaptée aux pates plus dures...

griotte a dit…

eh bien chez nous le soleil est revenu, même chaud, mais ça n'empêche pas que j'ai bien envie de tester ces beignets ce week-end...

euh .. c'est quoi le pétrissage "Bertinet" (j'ai dû sauter quelque chose ...)

Ccatalie a dit…

miam-miam!!!! c'est malin cela faisait longtemps que je n'avais pas fait de beignets
ça donne envie, je faisais une recette de "Krispy Kreme Doughnuts" mon fils étant fan d'Homer Simpson, il a bien fallu que je m'y mette,je ne sais pas si c'était la bonne n'ayant pas eu la chance de goûter aux vrais doughnuts je vais essayer ta recette sans levain bien sur, car je n'ai toujours pas re-sauter le pas.

Tarte-en-Cuisine a dit…

@ Griotte: Richard Bertinet est un boulanger français qui a fait carrière en Grande-Bretagne et qui a popularisé une méthode de pétrissage à la main particulièrement adaptée aux pâtes collantes. C'est une méthode qui était enseignée au CAP boulangerie en France et qui est très efficace tout en demandant un minimum d'efforts, sur les forums boulangerie on dit par extension "pétrir en  Bertinet". Tu peux regarder cette vidéo YouTube qui décrit la façon de faire:
http://www.youtube.com/watch?v=9dUZ0O-Wv0Q

Par contre je l'ai dit plus haut comme la pâte des beignets ne colle pas suffisamment cette méthode n'est pas 100%  adaptée ici, du moins après quelques minutes de pétrissage...


@ Ccatalie: Tu peux remplacer le levain par 50g de farine, 50g d'eau et 1.5g de levure supplémentaire ;)

griotte a dit…

ah ok merci, je vais aller voir tout ça de plus près.
sinon, concernant la levure de boulangerie, quand je fais des pâtes qui en demandent (kouglof, gaufres...) je prends de la levure fraîche chez mon boulanger (mmmmm rien que l'odeur, et la texture, on croirait de la soie ...) là tu parles de "levure sèche" , la "mienne" ne va pas convenir ?

Tarte-en-Cuisine a dit…

Si tu utilises de la levure fraiche tu multiplies simplement la quantité par 3 par rapport à la levure sèche ;)

griotte a dit…

super, merci !

Enregistrer un commentaire

N’hésitez pas à laisser un petit mot ;)

Fourni par Blogger.
Blog contents © Tarte en Cuisine 2010. Blogger Theme by Nymphont.