16 sept. 2012

Tarte fine aux pommes

Les choses les plus simples sont parfois les meilleures et c'est pourquoi les recettes de grand-mère sont souvent incontournables!

Je ne parle pas ici de rendre les torchons plus blancs ou les casseroles en cuivre plus brillantes, mais tout simplement de confectionner une délicieuse tarte fine aux pommes... Parce que des recettes de tarte aux pommes on en trouve à tous les coins du net, avec parfois une ribambelle d'ingrédients et une avalanche de crème fraiche ou glacée par dessus. Bon, sans nul doute, mais que devient la pomme la dedans ?

 Pour moi une tarte aux pommes se doit d'être essentiellement à base de pommes et doit pouvoir se suffire à elle-même sinon il y a quelque chose qui cloche.


Il vous faudra donc pas moins de 8 grosses et belles Reines des Reinette pour faire cette tarte: Ça tombe bien elles sont actuellement délicieuses avec un bon équilibre entre le sucre et l'acidité, miam c'est très difficile de résister à les engloutir telles quelles mais restons stoïques, c'est pour la bonne cause!

Et pour les éplucher, épépiner et trancher en même temps il vous faudra bien sur le gadget ultime, j'ai nommé bien entendu l'épluche-pomme de compétition (et dire que je me demande sans cesse pourquoi je n'ai plus de place dans mes placards... NO comment!  :p).


Donc commençons par la pâte qui bien sur sera maison et donc pas feuilletée. Parce-que la pâte feuilletée maison franchement j'en fais une fois par an et ça me suffit: C'est très rigolo à faire mais quand même très long, donc je n'en ai pas en stock la plupart du temps. J'aurais certes pu faire une pâte brisée mais si comme moi vous avez suivis les conseils de Marie-claire et préparé une triple dose de sa délicieuse pâte sablée la dernière fois, vous avez donc une abaisse déjà prête au congélateur. Et donc pas besoin de chercher plus loin, sortez la et laissez lui le temps de revenir doucement à température pièce le temps de préparer le reste.


Si vous n'avez pas eu cette prévoyance et bien suivez sa recette et son conseil, faites une triple dose (vu la taille de mes moules ce qu'elle utilise pour 4 tartes ne m'en fait que 3) et congelez 2 abaisses pour la prochaine fois, ça sera fait. Personnellement je les étale finement sur des grandes feuilles de papier sulfurisé et ensuite je les roule en boudins (sur le même principe que la pâte qu'on achète dans le commerce), je ferme bien aux extrémités et ensuite je met au congélo.

Continuons avec la préparation de la compote caramélisée qui servira de lit douillet aux pommes dans notre tarte. Dans une grande poêle antiadhésive faites fondre 50g de beurre, autant de sucre et une bonne pincée de sel (honnêtement j'ai fait ça sans rien mesurer donc je dis ça mais je dis rien) et laisser le tout tourner au caramel sur feu doux.

Tout en surveillant du coin de l’œil munissez vous de votre super épluche-pomme et épluchez-tranchez-épépinez 4 pommes, le tout en 4 coups de manivelle et un temps record (enfin si vous vous rappelez comment on fait car bien sur comme ça fait en gros un an que vous ne l'avez pas sortit de ses cartons il vous faudra un peu de réflexion et une pomme d'échauffement pour faire fonctionner l'engin).



Couper les pommes ainsi tranchées en 4 et jetez les dans le caramel bien roux pour stopper la cuisson de ce dernier. Rajouter une belle gousse de vanille et un couvercle puis laisser compoter tout ça environ 15 minutes en remuant régulièrement. Il est alors temps de préchauffer le four à 200°C (chaleur tournante) et de déposer votre pâte sablée dans votre moule avec son papier sulfurisé (sans faire de rebord). J'utilise pour ma part des plaques rondes en tôle bleuie épaisse de 36 cm de diamètre. Goûter la compote et réajuster la quantité de sucre: Vous obtenez une sublime compote vanillée que vous étalerez en couche généreuse sur votre pâte sablée (essayez de ne pas tout manger lors de l'opération).


Passez les 4 dernières pommes à l'épluche-pomme, cette fois coupez les en 2 et placez les en rosette par dessus la compote. Faire fondre un peu de beurre et glacez les pommes avec au pinceau, saupoudrez ensuite le dessus de sucre roux (j'ai personnellement utilisé du sucre d'érable).

Pour finir enfourner pour 30 minutes en surveillant bien en fin de cuisson car les pommes brunissent vite. J'ai oublié la mienne 5 minutes de trop dans le four, mais ça ne l'a pas empêchée d'être délicieuse aussi bien tiède que froide: La pâte sablée très croustillante et légèrement salée contrebalance à merveille la garniture moelleuse et caramélisée. Un régal à l'ancienne très riche en pommes ! :)


5 commentaires:

griotte a dit…

mmmmmm je vais la faire ce week end.
Tu dis "sucre d'érable" : du sirop, comme pour les crêpes, ou du sucre en poudre ?

Tarte-en-Cuisine a dit…

En fait le sucre dérable c'est simplement du sirop d'érable qui a été déshydraté et réduit en poudre. Visuellement ça ressemble à du sucre roux très fin, mais avec un délicieux goût de sirop d'érable...

Le seul souci c'est que je ne pense pas qu'on puisse en trouver facilement en France, mais tu peux remplacer par du sucre roux tout simplement ;)

griotte a dit…

Simplement : délicieuse... (sans sucre d'érable, donc, mais avec le sucre roux c'est très bon aussi)
Merci de la part des gourmands de la maison !

(Et j'ai suivi le conseil : j'ai trois pâtes étalées-enroulées dans du papier sulfurisé au congélo. Toutes prêtes pour quand l'envie me prendra ... ce qui ne tarde jamais ...)

Tarte-en-Cuisine a dit…

Ha bin super tout ça, contente pour les gourmands :)

Tu ne la trouves pas sublime cette recette de pâte à tarte ?
Moi j'adore: je ne fais plus que celle-la maintenant !

griotte a dit…

Ah oui elle est sublime, vraiment pas compliquée et savoureuse ^^
et j'aime beaucoup aussi la recette de pâte sablée aux amandes qu'elle a mise avec sa tarte aux mirabelles, et puis la pâte très spéciale de sa linzertorte ... (comment ça, on est très desserts à la maison ??? ^^)

Enregistrer un commentaire

N’hésitez pas à laisser un petit mot ;)

Fourni par Blogger.
Blog contents © Tarte en Cuisine 2010. Blogger Theme by Nymphont.